Étiquettes

UNE BONNE RAISON

Imaginons que nous soyons partis pour un voyage et qu’un imprévu fasse que nous nous retrouvions ailleurs, sur une île par exemple, comme des naufragés qui se mettraient en quête d’explorer cette terre inconnue. Et c’est là que chaque participant deviendrait un personnage. Il n’en saurait pas grand-chose au départ. Et de découverte en découverte, à la fois du lieu, et des autres, et de lui-même, il se verrait faire des rencontres impromptues. Elles l’aideraient à élucider les mystères de son propre personnage, à travers ses ressentis, son histoire. Quelque chose bougerait dans ce moment de son existence, mais également dans celles des autres. Ce serait sa part d’ombre, comme le dit Hemingway qui donnerait à chacun l’envie de poursuivre, d’aller plus loin, de savoir où il est, qui il est.

Jean-Philippe Kempf

Publicités